close
Medical

Du Zamal médical pour l’île de la Réunion

Un professionnel de la santé résidant à l’île de la Réunion recommande l’usage médical du Zamal

Le Zamal une puissante Sativa poussant malgré les interdits de la loi française sur l’île de la Réunion. Cette production contenant fortement du CBD (Cannabidiol) et du THC (Tétrahydrocannabinol) pourrait aider au développement du cannabis thérapeutique en France. Le Zamal médical est il possible ? Un addictologue de la Réunion et chef de service au CHU Félix Guyon à Saint-Denis s’est fait entendre sur ce sujet. En outre, l’association UFCM I-Care présente à l’audition, estime que l’usage médical du cannabis est une urgence. En France, le cannabis pourrait soulager plus de 276 000 patients .

Le Zamal médical

Tout est utilisé dans le Zamal, les feuilles, les fleurs et les graines. Le Zamal guérit les affections douloureuses du tube digestif, il élimine la tension musculaire et soigne le glaucome. Officieusement sur l’île, il serait même utilisable dans le traitement de la sclérose en plaques, voir du cancer… Son CBD soulage aussi les rhumatismes, l’arthrite et les douleurs menstruelles. En outre, son THC calme aussi l’hyperactivité cérébrale, les migraines, les névralgies, les infections urinaires et les troubles psychiques. D’autre part les graines sont très nutritives, et laxatives.

Mais la loi française interdit l’usage de la plante, du moins officiellement même à la Réunion… La bonne nouvelle, est que l’usage médical du cannabis a été discuté le 12 avril dernier à l’Assemblée nationale… Selon l’initiative du député et médecin neurologue Olivier Veran, une séance d’auditions a permis d’entendre des pros du cannabis médical, dont l’addictologue réunionnais David Mété.

« C’est une ouverture intéressante car jusqu’à présent il existait en France un refus d’envisager les perspectives thérapeutiques du cannabis et la recherche sur ce sujet était presque impossible en raison de son caractère illégal », fait d’emblée remarquer l’addictologue David Mété

Le zamal médical a-t-il un bel avenir ?

Pour l’économiste Jean-Yves Rochoux, cela provoquera des coûts supplémentaires… Mais le cannabis soigne déjà beaucoup de monde dans plusieurs pays, notamment officieusement sur l’île de la Réunion. Quand David Mété parle de cannabis, il pense à son herbe locale.

«Les indications les plus intéressantes et scientifiquement les mieux établies sont : les douleurs chroniques, les nausées induites par les chimiothérapies et les raideurs (spasticité) dans la sclérose en plaques. Il existe dans le cannabis de nombreux alcaloïdes qui, en dehors du THC (tétrahydrocannabinol), présentent d’intéressantes propriétés, comme par exemple le cannabidiol (CBD) dans l’épilepsie», fait encore remarquer l’addictologue réunionnais. «Pour les autres indications, les données scientifiques sont considérées comme non probantes ou insuffisantes à ce jour; d’où l’intérêt de favoriser la recherche».

Depuis Agnès Buzyn, le ministre de la Santé demande aux différentes institutions de lui faire remonter l’état des connaissances sur le sujet. Le comité éthique et cancer devrait aussi bientôt examiner cette question.

Le Zamal a donc toutes les chances de servir de base à la recherche française. Et vu que son développement sur l’île de la Réunion est prolifique et largement utilisé, un large panel médical est d’hors et déjà conquit.

L’actualité française sur le cannabis thérapeutique

Du Zamal médical pour l’île de la Réunion
5 (100%) 6 votes
Tags : La RéunionMédecineTHCThérapeutiqueZamal
fr French?
X

Inscrivez-vous à la Newsletter

Retrouvez gratuitement toute l’actualité

copyright © Newsletter | BLOG-CANNABIS