close
Medical

Remède possible pour le rejet d’une greffe d’organe

Le THC contenu dans le cannabis s’avère être un remède possible pour le rejet d’une greffe d’organe

Au cours des dernières semaines, les scientifiques qui se sont penchés sur les effets thérapeutiques du cannabis ont fait un certain nombre de découvertes remarquables. Y compris une solution potentielle pour le rejet des organes transplantés. Ainsi, cette découverte pourrait révolutionner la chirurgie, lors d’une greffe d’organe.

Le THC aide à prévenir le rejet des organes incompatibles

Des chercheurs de la faculté de médecine de l’Université de Caroline du Sud découvrent que, lorsqu’on administre à des souris, le THC – l’ingrédient actif du cannabis – le cannabinoïde semble aider à prévenir le rejet des organes incompatibles. C’est une avancée énorme ! Car selon l’École de médecine de l’Université Stanford, un quart des greffés rénaux et environ 40 % des greffés cardiaques subissent un rejet d’organe au cours de la première année… Cela, ajouté à la difficulté de trouver des organes viables à transplanter, signifie que tout ce qui réduirait le taux de rejet deviendrait immédiatement une découverte médicale très convoitée.

“Nous sommes ravis de démontrer pour la première fois que les récepteurs cannabinoïdes jouent un rôle important. Notamment, dans la prolongation du rejet d’une greffe étrangère. Ceci en supprimant la réponse immunitaire du receveur. ” Déclare Mitzi Nagarkatti, Ph.D et responsable de l’étude. “Cela ouvre un nouveau domaine de recherche qui mènerait à de meilleures approches pour prévenir le rejet des greffes. Ainsi que pour traiter d’autres maladies inflammatoires.”

Les scientifiques de l’Université de Caroline du Sud ont qualifié leurs conclusions avec un langage standard : qu’il faut plus d’études pour vérifier leurs résultats. Néanmoins, leurs résultats initiaux fournissent au moins quelques preuves que le THC pourrait être utile dans le traitement antirejet. Et particulièrement dans les cas où les organes et les receveurs ne sont pas parfaitement compatibles.

Détails de l’étude

Pour mener leur étude, Nagarkatti et ses collègues ont utilisé deux groupes de souris. Celles-ci étaient génétiquement différentes. Ainsi, la peau a été transplantée d’un groupe à l’autre. Et toutes les souris ont reçu des greffes de peau incompatibles… Toutefois, un groupe a reçu un placebo, tandis que l’autre a reçu du THC. Les chercheurs ont ensuite observé que le rejet de greffe de peau chez les souris qui avaient reçu du THC était retardé par rapport au groupe témoin qui avait reçu le placebo.

“De plus en plus de recherches identifient les effets bénéfiques potentiels des substances contenues dans la marijuana. Mais un défi majeur a été d’identifier les voies moléculaires impliquées.” Note John Wherry, Ph.D., rédacteur adjoint du Journal of Leukocyte Biology.

De nombreuses études semblent indiquer des rôles plus importants pour les récepteurs cannabinoïdes de l’organisme. Ainsi, elles pourraient ajuster davantage la façon dont la science médicale envisage les utilisations thérapeutiques des substances trouvées dans le cannabis.

Les avancées médicales du cannabis thérapeutique

Remède possible pour le rejet d’une greffe d’organe
5 (100%) 2 votes
Tags : MédecineRechercheTHC
fr French?
X

Inscrivez-vous à la Newsletter

Retrouvez gratuitement toute l’actualité

copyright © Newsletter | BLOG-CANNABIS