close
Santé

Le cannabis hors de cause dans les maladies pulmonaires graves et le cancer du poumon

Blog-Cannabis

Contrairement aux effets du tabac, le cannabis ne cause pas de cancer du poumon ni de maladies pulmonaires obstructives

Une nouvelle recherche n’a trouvé aucune association entre les maladies pulmonaires associées à la fumée de tabac et le cannabis. La broncho-pneumopathie chronique obstructive, l’emphysème pulmonaire, le cancer du poumon n’ont rien avoir avec la consommation de cannabis, contrairement aux effets du tabagisme.

Le cannabis n’est pas lié aux dommages causés aux poumons

Contrairement au tabac, fumer du cannabis régulièrement, ne provoque pas de maladies pulmonaires obstructives. Le cannabis ne favorise pas l’emphysème pulmonaire ni le cancer du poumon. En somme, le cannabis ne crée pas d’essoufflement ou des dommages irréversibles des voies respiratoires …

L’emphysème pulmonaire est une affection pulmonaire qui provoque l’augmentation du volume des alvéoles pulmonaires. Et qui détruit leur paroi élastique…

Ces résultats sont rapportés, par une nouvelle étude compilant une cohorte de recherches antérieures. En effet, elle examine la relation entre le cannabis et la santé pulmonaire, auprès de milliers de patients. La conclusion du rapport est claire :

“L’effet à long terme de la consommation de cannabis sur les poumons est différent de celui du tabac.” – “Selon les données, fumer du cannabis ne cause pas de cancer”

Cependant, les chercheurs de l’Institut national pour l’étude des maladies cardio-pulmonaires à Londres ont trouvé un lien entre la consommation de cannabis et augmentation de la fréquence de la toux, de la production de mucosités, et le risque de bronchite chronique. Toutefois, ils notent également que la vaporisation de cannabis, réduit de manière significative ces symptômes…

à lire aussi  La weed motive les gens à faire de l'exercice
La vaporisation protège l’utilisateur du carbone et du tabac lui-même, qui ne sont pas nécessaires dans le procédé.

Les résultats de ce rapport sont similaires aux études antérieures qui ont constaté que le fait de fumer du cannabis est significativement différent des effets du tabac sur les poumons.

Une étude faussée sur le lien entre le cannabis, et les maladies pulmonaires

L’association entre le tabagisme et les maladies pulmonaires a longtemps soulevé la question, en ce qui concerne le fait de brûler la matière végétale du cannabis. Mais, la possibilité d’une association entre l’usage du cannabis et le cancer du poumon est due à son association avec le tabac. Une étude suédoise sur des milliers conscrits de l’armée signalait les risques accrus de cancer pour les fumeurs de cannabis, comparativement au non-fumeur après 40 ans…

L’étude suisse à grande échelle ne prenait pas en compte le tabagisme des conscrits…

Malheureusement, et ce qui est important, les antécédents sur le tabagisme ont été sous-évalués au moment de la conscription… Mais, le cannabis seulement ne semble pas cancérigène. Et, différents facteurs pourraient contribuer à l’effet inverse. Par exemple son effet anti-inflammatoire, les propriétés anti-néoplasiques du THC, et des autres cannabinoïdes…

à lire aussi  Tandem cannabis & antidépresseurs

Usage médical du cannabis

En outre, la consommation médicale de cannabis par voie orale ou orale date de 2737 av. J.-C. , en Chine. Que ce soit en tisane, ou des extraits d’huile de cannabis, y compris les produits préparés en pharmacie, on utilise tous les cannabinoïdes… Notamment, contre la douleur chronique, contre la sclérose en plaques, certaines formes d’épilepsies rares et les syndromes induits par la chimiothérapie. Ce qu’on sait déjà, c’est que la plante est purement médicinale dans le traitement de l’asthme. Et, récemment elle vient faire ses preuves dans l’apnée obstructive du sommeil…

Le cannabis nocif pour les poumons, la fin d’une légende…

L’intérêt croissant manifesté dans la plupart des pays européens, et dans le monde fait en sorte que la plante retrouve sa légitimité. Ceci en entérinant les vieux débats du passé, ou les études antérieures, plus ou moins bien ciblées…

En finir avec le tabac, et pourquoi

Tags : CancerÉtudemaladietabac