close
Science

Facebook utilise l’intelligence artificielle pour lutter contre la drogue

Facebook, Google et Twitter travaillent ensemble pour aider à combattre la dépendance aux opiacés.

Les trois géants de la technologie font équipe dans une nouvelle alliance, ”Tech Together” un programme destiné à combattre la crise des opioïdes. L’objectif est de promouvoir de meilleures pratiques et de collaborer sur les moyens de traiter la toxicomanie. Dans le même temps Facebook et Instagram utilisent l’IA pour repérer les trafiquants de drogue qui utilisent leurs sites.

La technologie de “détection proactive”

Elle permet aux plateformes de supprimer les images liées à la drogue avant qu’elles n’aient été vues ou signalées par les utilisateurs.

“Notre technologie est capable de détecter le contenu qui inclut des images de drogues et détecte l’intention de vendre avec des informations telles que le prix, les numéros de téléphone ou les noms d’utilisateur pour d’autres comptes de médias sociaux “a déclaré Kevin Martin, responsable de la politique publique américaine chez Facebook.

En parallèle, Susan Molinari, responsable des politiques et des relations gouvernementales chez Google, s’exprimant lors d’un événement organisé par le Center for Safe Internet Pharmacies (CSIP), une organisation américaine à but non lucratif , a déclaré que 50 000 requêtes sur des médicaments opioïdes spécifiques étaient effectuées chaque jour dans le moteur de recherche.

Elle a ajouté que YouTube hébergeait également des publicités utilisant des utilisateurs de drogue pour promouvoir les organismes de bienfaisance qui offrent de l’aide aux toxicomanes.

Mark Zuckerberg, directeur général de Facebook, a déjà indiqué que la plateforme envisagerait l’introduction d’une technologie permettant de supprimer de manière proactive davantage de contenu lié à la drogue.

Le vice-président de la politique publique des États-Unis sur Facebook, Kevin Martin, a déclaré dans un article de presse que ”Tech Together” se réunira pour la première fois mardi à Washington, D.C. où il sera rejoint par des experts et des organisations travaillant sur la prévention, le traitement et le rétablissement pour discuter des mesures a prendre pour combattre cette épidémie “.

Le réseau social partagera également des mises à jour sur ses plus récents efforts pour faire appliquer ses politiques interdisant la vente de médicaments, y compris la détection proactive de ce type de contenu, de même que son travail avec ses partenaires. M. Martin a indiqué que Facebook travaille actuellement avec des organismes locaux et nationaux comme la SAMHSA et le Partnership for Drug-Free Kids. Les personnes qui cherchent des informations sur les opioïdes sur Facebook et Instagram sont dirigées vers la page d’information de la ligne d’assistance téléphonique nationale de la SAMSHA et d’autres ressources contenant des informations gratuites et confidentiels sur les traitements et l’éducation contre les opioïdes.

Le réseau social travaille également avec le Computer Forensic Research Lab de l’Université de l’Alabama à Birmingham pour en savoir plus sur la façon dont les contrevenants cachent leurs activités, comme l’usage de nouveaux noms pour les drogues. Selon lui, cela permet aux modérateurs humains d’examiner les pages, les groupes et les hashtags qui pourraient être liés à la consommation de drogues, ainsi que les tendances.

Martin écrit aussi : “En capturant plus de messages automatiquement, cette technologie permet à notre équipe d’utiliser son expertise pour enquêter sur les comptes, les pages, les groupes et les hashtags, ainsi que de travailler avec des experts pour repérer les prochaines tendances.”

“Nous continuerons d’investir dans la technologie pour empêcher la vente de drogues illicites sur nos plateformes, pour accroître la sensibilisation et l’éducation et pour mettre les gens en contact avec de l’aide et des ressources “, conclut Martin.

Les services de Facebook permettent aux amis, aux familles et aux réseaux de soutien de s’entraider pendant les périodes difficiles, ce qui facilite la tâche aux personnes qui souffrent de toxicomanie ou qui aident leurs proches à obtenir la force dont ils ont besoin dans cette bataille. Nous attendons avec impatience notre nouvelle alliance avec l’industrie et de trouver des moyens d’accroître notre impact grâce à la collaboration et au soutien du travail important de nos partenaires.”

Facebook utilise l’intelligence artificielle pour lutter contre la drogue
3 (60%) 2 votes
Tags : dépendanceopioïdesTechnologie
fr French?
X

Inscrivez-vous à la Newsletter

Retrouvez gratuitement toute l’actualité

copyright © Newsletter | BLOG-CANNABIS