close
Légalisation

Le Portugal légalise la production et la consommation

Blog-Cannabis

Une légalisation sans récréatif

Depuis vendredi dernier le Portugal a commencé à régir les règles pour les consommateurs éventuels et les entreprises qui décident de commercialiser les produits, toujours avec l’autorisation préalable et le contrôle de l’Autorité nationale des médicaments et produits de santé (Infarmed).

À cet égard, l’Agence Diário da República a publié sur son site une section spéciale qui explique les implications de la loi régissant la consommation de cannabis médicinal, qui sera vendu dans les pharmacies aussi longtemps qu’il aura été prescrit par un médecin.

La loi prévoit que l’utilisation de médicaments, de préparations et de substances à base de cannabis n’est autorisée que “dans les cas où il est déterminé que les traitements conventionnels ne produisent pas les effets attendus“. Il s’agit ainsi de s’assurer que l’accès à la plante est limité ” aux cas où les traitements conventionnels n’ont pas produit les effets escomptés ou provoqué les effets indésirables pertinents “, ajoute Infarmed.

Sa vente sera exclusive en pharmacie. L’État contrôlera l’ensemble du processus, de la culture de la plante à sa préparation et à sa distribution.
La loi qui légalise la consommation médicinale de la plante a été approuvée par le parlement en juin dernier, mais ne disposait pas de la réglementation nécessaire à son fonctionnement, ce qui s’est finalement produit à la mi-janvier et entre maintenant en vigueur.

à lire aussi  La Malawi Gold, l'Africaine d'exception

5 millions d’euros dans la production d’huile

Le Portugal disposera d’une “unité sophistiquée” de production d’huile de cannabis dans la municipalité de Nelas, dans la région centrale, ainsi que d’un projet qui prévoit un investissement de cinq millions d’euros.

La municipalité de Nelas a cédé un terrain à une entreprise pour développer “un investissement à forte intensité de capital qui sera très bénéfique pour la région”, a expliqué à l’agence Lusa le Président de la Chambre Municipale, José Borges da Silva, qui a évité de promouvoir le nom de l’entreprise.

José Borges da Silva

La société, a-t-il ajouté, possède une expérience pharmaceutique aux États-Unis, au Brésil et en Belgique et bénéficiera du programme ”Compete” créé pour les investissements dans les zones touchées par les incendies.

L’objectif, selon Da Silva, est d’utiliser la plante à des fins médicinales avec un projet qui créera environ 20 emplois qualifiés.

Première puissance productrice de cannabis en Europe?

Le Portugal est devenu un pays de référence dans la culture du cannabis à des fins médicales depuis 2014, date à laquelle la première plantation a été autorisée.

à lire aussi  L'ONU examine la classification du cannabis

et la production est exportée vers plusieurs pays européens où la consommation de cannabis médicinal est légalisée.

Au moins un demi-million de Portugais (sur une population de 10,3 millions d’habitants) consomment régulièrement du cannabis et un sur dix l’a essayé au moins une fois, selon le dernier rapport du Service portugais d’intervention dans les comportements additifs et les dépendances (SICAD).

NB : Les données présentées ici sont soit des estimations nationales (prévalence de l’usage, consommateurs de drogues opioïdes), soit des chiffres communiqués par le biais des indicateurs de l’OEDT (clients sous traitement, seringues, décès, diagnostic du VIH et saisies de drogues).

Les promoteurs s’attendent à ce que les dérivés du cannabis soient prescrits aux patients atteints de cancer, aux personnes souffrant de maladies neuromusculaires ou de formes graves d’épilepsie. Cependant, rien de tout cela ne peut être fait tant que Infarmed publie la liste des indications thérapeutiques “jugées appropriées pour la prescription de préparations et de substances à base de plante. Source : EFE

Blog-Cannabis
Tags : EmploiEuropeLoiPlantationPortugal