close
Légalisation

L’Alaska légalise la consommation sociale dans les magasins spécialisés

Blog-Cannabis

Les clubs de cannabis à usage social font leur apparition en Alaska

En rejoignant les clubs de dégustations de Denver et les fumoirs de San Francisco, l’Alaska deviendra le premier état à offrir une licence spécifique aux dispensaires pour une consommation sociale délibérée.

À compter du 11 avril, les propriétaires de dispensaires titulaires d’une licence pourront demander un «avenant spécial pour utilisation sur site» leur permettant de créer des zones fumeurs désignées où les clients seront autorisés à fumer du cannabis . La zone sera distincte de l’espace de vente au détail, ce qui signifie qu’il y aura probablement des patios ou bien des salons en plein air ou l’on pourra fumer dehors, les deux espaces devront être séparés par une cloison

Lieutenant-gouverneur Kevin Meyer

L’Alaska est peut-être la dernière frontière des États-Unis, mais lorsqu’il s’agit de réglementation du cannabis, le 49e État innove. Mercredi, le lieutenant-gouverneur Kevin Meyer a approuvé un plan visant à légaliser la consommation sociale de cannabis dans les dispensaires agréés de tout l’État : la première réglementation du genre dans le paysage croissant du cannabis légales aux États-Unis.

Selon le journal Empire Juneau, le nouveau règlement sur l’usage social permettra aux dispensaires de demander un permis supplémentaire pour transformer un espace adjacent en salon de cannabis, où les habitants et les touristes pourront allumer leur joint après l’achat.

Les nouvelles règles de consommation sociale entreront en vigueur en Alaska le 11 avril, mais ne réservez pas encore votre voyage 420 dans la toundra gelée, car les experts de l’industrie prédisent une période d’autorisation importante qui pourrait retarder le processus au plus tôt cet été.

“Lorsque ces règles entreront en vigueur, l’Alaska sera le premier État à finaliser et à approuver des règles à l’échelle de l’État pour la consommation sur place. Nous nous attendons à ce que d’autres pays emboîtent le pas dans un avenir pas trop lointain “, a déclaré Erik Altieri, directeur exécutif du NORML, dans un communiqué de presse. “Permettre la consommation sociale est raisonnable d’un point de vue commercial, en particulier pour les États qui comptent un grand nombre de touristes qui, autrement, n’ont pas de place pour consommer légalement, mais elle comporte également une importante composante de justice sociale.

Dans les 48 États les moins avancés, seuls quelques États ont approuvé une réglementation quelconque en matière de consommation sociale. Les électeurs de Denver ont adopté l’Initiative 300 en 2016 pour permettre l’ouverture de salles de vape, salon de café et salle d’arcade avec des produits comestibles dérivés du cannabis. Les fumeurs du Colorado ne peuvent toujours pas fumer en privé. En Californie, les municipalités locales ont également le contrôle des salons de cannabis, les zones fumeurs des dispensaires de San Francisco étant le seul point chaud de la consommation sociale de Golden State, tandis que West Hollywood s’efforce actuellement de se faire une réputation similaire dans Social.

Certains dispensaires en Californie permettent aux clients de consommer leurs achats sur place conformément à la politique locale en vigueur, à San Francisco, qui autorisaient à l’époque l’usage au niveau médicale, cela est permis presque partout. A Denver, les entreprises peuvent demander un permis et mettre en avant la vaporisation.

Pour l’Alaska : le permis de ”consommation sur place” relèvera de la commission de contrôle de l’État, chaque magasin devra fournir un plan de sécurité, des normes de ventilation, une porte ou une terrasse extérieure sécuritaire séparant l’espace commercial du salon de consommation .

“En plus d’être un modèle d’essai pour le reste des États-Unis, nous allons également essayer de le faire pour nous-mêmes “, a déclaré récemment Cary Carrigan, directeur exécutif de l’Alaska Marijuana Industry Association. “Il y a beaucoup de choses qui dépendent de ça.”

Source : Merryjane

L’Alaska légalise la consommation sociale dans les magasins spécialisés
5 (100%) 2 vote[s]
Tags : 420AlaskaConsommationDispensaireLoi