close
Business

Au Canada l’herbe en vente libre est 57% plus cher que le marché noir

Blog-Cannabis

Selon Statistique Canada le marché noir continue d’être largement inférieur au marché légal

Avant la légalisation le 17 octobre 2018, Statistique Canada a mis à jour une application de crowdsourcing (prospection croisée) pour tenter de saisir les changements dans les comportements des consommateurs en raison du nouveau statut légalisé du cannabis à usage récréatif.

Cette mise à jour comprenaient de nouvelles questions relative aux sources d’approvisionnements (légale ou illégale) et à la première utilisation. Ces nouvelles questions s’ajoutaient aux questions initiales portant sur le prix, l’emplacement, la consommation, la qualité et la quantité achetée.

Du 17 octobre au 31 décembre, Statistique Canada a reçu 457 prix, dont 385 ont été jugés crédibles après vérification statistique. Même si ces citations ont été soumises à des tests statistiques, ces estimations sont sujettes à un biais statistique potentiel parce que l’échantillon est auto-sélectionné et que le nombre de réponses est limité ; il faut donc interpréter les données avec prudence.

Source de la transaction

Avant la légalisation, le prix moyen non pondéré par gramme de cannabis était de 6,83 $ en 2018, d’après les 19442 contributions présentées par des Canadiens selon les données crowdsourcing de Statistique Canada.

Après la légalisation et d’après les 385 demandes reçus par la population canadienne. On obtient un prix moyen par gramme de 8,02 $, soit 17,4 % de plus que le prix avant légalisation.

Une ventilation des 385 relevés de prix montre qu’environ la moitié des individus ont acheté du cannabis à un fournisseur légal. Du 17 octobre au 31 décembre, le prix moyen payé pour le cannabis séché auprès de fournisseurs légaux (9,70 $) était plus élevé que le prix payé pour le cannabis séché acheté auprès de fournisseurs illégaux (6,51 $).

La quantité moyenne achetée auprès de sources légales était de 8,3 grammes. Les répondants de Statistique Canada ont indiqué qu’ils achetaient en moyenne 4,7 grammes lorsqu’ils achetaient du cannabis dans un point de vente au détail et 9,1 grammes lorsqu’ils achetaient du cannabis par la poste. La quantité moyenne achetée auprès des sources illégales était de 17,2 grammes, soit plus du double de la quantité de cannabis achetée par des méthodes légales.

Sexe du consommateur et source de cannabis

Les données indiquent également que les hommes sont plus susceptibles d’acheter du cannabis auprès d’un fournisseur légal que les femmes, 49,8% des hommes achetant du cannabis auprès de producteurs légaux contre 41,6% des femmes. On a également constaté que les hommes achetaient en plus grande quantité des produits de sources légales et illégales ; toutefois, tant pour les femmes que pour les hommes, la quantité moyenne achetée était beaucoup plus élevée pour ceux qui achetaient des produits de sources illégales que pour ceux qui achetaient des produits de sources légales. (En raison de la petite taille de l’échantillon, les utilisateurs doivent faire preuve de prudence lorsqu’ils interprètent les données.)

Sur 300 répondants (7,7 %), 23 ont déclaré avoir acheté du cannabis pour la première fois. Parmi ces premiers acheteurs, 14 ont acheté auprès de sources légales. Les nouveaux consommateurs ont payé, en moyenne, des prix plus élevés que les consommateurs existants. Dans l’ensemble, 17 des 23 répondants ont répondu qu’ils avaient commencé à consommer du cannabis parce qu’il est maintenant légal.

Selon les plus récentes données sur les prix provenant de la foule publiées par Statistique Canada, le marché noir du cannabis continue d’être largement inférieur au marché légal au Canada.

L’organisme fédéral a constaté que le prix moyen par gramme de cannabis séché acheté légalement était de 9,99 $ depuis la légalisation, comparativement à 6,37 $ le gramme provenant de sources illégales.

Le prix d’achat auprès de sources légales était en moyenne 56,8% plus élevé que le prix d’achat auprès de sources illégales, selon les données de Statistique Canada publiées mercredi.

Le prix du médicament dans son ensemble a augmenté d’environ 17 % après sa légalisation à un prix moyen de 8,02 $ le gramme, contre 6,83 $ en 2018.

Les clients des détaillants titulaires d’une licence gouvernementale en magasin payaient en moyenne 10,73 $ le gramme, ce qui fait de cette source la plus chère.

“Tous les clients, peu importe la fréquence de leur consommation, payaient plus cher le cannabis séché après sa légalisation, a déclaré Statistique Canada dans son communiqué de presse.

“Les consommateurs peu fréquents, ou ceux qui consomment quelques fois par an, payaient 27,2 % de plus par gramme de cannabis séché, tandis que les consommateurs plus fréquents, ou ceux qui consomment quotidiennement, payaient 14,8 % de plus depuis leur légalisation.

Le marché légal, en revanche, traite souvent de petites quantités comme des grammes individuels et des joints pré-laminés.

La bonne nouvelle est que les canadiens s’attendent à ce que les prix se stabilisent.

Le cannabis ne sera plus jamais aussi cher qu’aujourd’hui

Le Nouveau-Brunswick, où les prix étaient parmi les plus bas au Canada avant la légalisation, a connu la plus forte hausse de prix depuis le 17 octobre. Le prix du gramme séché a augmenté de 30,5 % pour atteindre 8,27 $ le gramme.

Entre-temps, les prix en Colombie-Britannique n’ont bondi que de 3,7% pour atteindre 7,15 $ après la légalisation des loisirs.

Statistique Canada a déclaré qu’il faut faire preuve de prudence lorsqu’on interprète les résultats obtenus auprès de la foule, en soulignant que le bassin de données est limité et auto-sélectionné.

Tags : CanadastatistiqueTraficWeed