close
Blog-Cannabis

10 points essentiels pour cultiver des buds de haute qualité

Planter de l’herbe et la faire pousser n’est généralement pas un processus compliqué et peut être fait par n’importe qui. Cependant, ce ne sont pas les taux de croissances et la taille des plantes qui déterminent la valeur, ce sont significativement les bourgeons. Voici ce que vous devez savoir pour faire pousser une bonne tète.

Beaucoup de cultivateurs débutants, aussi bien que les plus expérimentés, luttent avec la qualité de leurs bourgeons. La plante peut pousser de façon optimale mais elle ne semble pas toujours produire les résultats désirés…

Pas d’inquiétude ! Tout est dans les étapes et les détails. La liste suivante met en évidence 10 conseils sur le cannabis qui vous aideront à améliorer la qualité de vos bourgeons.

Deux méthodes pour produire ses propres graines

1. Qualité supérieure des graines

Tout comme en cuisine, un bon repas exige des produits de haute qualité, la croissance de bourgeons de qualité exige des graines de haute qualité. Alternativement, vous pouvez cloner une plante, assurez-vous simplement d’en choisir une qui a développé des racines robustes. Obtenir plus d’informations sur la souche et ses spécificités afin de fournir les conditions les plus appropriée.

La température adéquate pour une culture optimum

2. Maintenir une température et une humidité ambiante pour une croissance adéquate

Il faut assurer une température appropriée et une bonne quantité d’humidité adapté aux besoins de la plante. Savoir constamment la température et le taux l’humidité de la pièce car même les plus petites fluctuations peuvent avoir un impact sur la production.

  • Pour les semis : une température comprise entre 18 à 23 °C avec une humidité de 60% pendant les deux premières semaines.
  • Pour les plantes adultes sous éclairage : une température de pas plus de 80% de la température ambiante et une humidité décroissante de 5% pour les quatre premières semaines.
  • Pour les plantes adultes sans éclairage : une température comprise entre 16,5 à 22°C avec environ 55% d’humidité.

3. Booster votre récolte avec du CO2

Si la croissance s’effectue à l’extérieur, ce n’est pas un problème, sinon c’est quelque chose qui devrait être considéré. Le CO2 joue un rôle essentiel dans la façon dont les plantes absorbent la lumière, puis la convertissent en énergie, il doit être abondant dans l’espace de croissance.

La brûlure de nutriments

4. Fournir les bons nutriments

Pour obtenir des tètes protubérantes, vos plantes ont besoin d’un stimulus externe sous forme de nutriments. Vous devez lui donner la bonne quantité pour chaque stade de croissance, surtout pendant la floraison. Veillez à ce que les nutriments soient pauvres en azote mais riches en phosphore et en potassium pour éviter les carences.

Guide de la méthode SCROG

5. Obtenir le bon débit d’air et le bon espacement

Un palissage adéquat autour des bourgeons est très important car il leur permet d’atteindre leur plein potentiel sans aucune contrainte. Prenez soin des branches ou des feuilles qui pourraient gêner le passage de l’air frais ou de la lumière. Une autre méthode consiste à plier les branches des plantes afin d’améliorer la structure de façon bénéfique, en gardant à l’esprit qu’il n’y a pas de coupe. Pour des résultats encore plus positifs avec le débit d’air, il est recommandé d’utiliser des ventilateurs et des filtres dans la pièce . La ventilation de l’air vicié (qui a déjà servi) est également essentielle.

Optimiser la taille du cannabis

6. Tailler au bon moment

L’élagage consiste en la coupe de certaines branches et peut être une méthode très efficace pour aider votre plante à produire de meilleurs rendements. Cette méthode consiste a enlever les bourgeons petits et peu esthétiques, afin d’obtenir moins de bourgeons, mais considérablement plus gros et plus denses. Notez que la taille est un processus pour le stade de croissance de la végétation, sinon la plante ne sera pas en mesure de se rétablir et de devenir plus forte.

6 questions les plus courantes posées par les Growers débutants
La recommandation générale pour le volume du pot en début de croissance est d’au moins 3 litres / mois

7. Prévoir suffisamment d’espace pour les contenants

L’utilisation de grands contenants peut sembler utile, mais il est en fait préférable d’utiliser des contenants de taille moyenne. C’est principalement parce que dans un grand conteneur, il faut plus de temps et d’efforts à la plante pour atteindre les nutriments et se déposer dans le sol. Souvent, la plante a atteint sa pleine maturité, mais il reste beaucoup de terre inutilisée dans le conteneur. Ce n’est pas très efficace et les ressources peuvent être mieux utilisées. Bien sûr, si le contenant est trop petit. Il n’y aura pas assez d’espace et de terre pour que les racines se développent pleinement et les rendements de la plante en souffriront.

à lire aussi
Le chanvre et les abeilles

8. Fournir un soutien à la production

Que vous cultiviez à l’intérieur ou à l’extérieur, le fait de lui fournir un soutien adéquat peut grandement favoriser son développement. Les méthodes les plus efficaces et les moins coûteuses sont l’utilisation d’une cage, d’un pieu ou d’un filet, selon vos conditions. Certaines souches ont des branches faibles par nature, donc un bon support est essentiel pour les aider à supporter le poids des bourgeons.

9. L’éclairage est primordial

De nombreux cultivateurs inexpérimentés ont tendance à fournir un éclairage insuffisant et souffrent de faibles rendements. Notez que les ampoules électriques domestiques communes ne sont pas suffisantes pour la croissance des plantes. Les producteurs peuvent choisir plusieurs options d’éclairage :

  • Tube fluorescent T5
  • Lampe à décharge luminescente (HID)
  • Ampoules sodium HPS
  • Lampe aux iodures métalliques MH
  • LEDs de croissance puissantes à spectre complet

L’éclairage est l’une des choses les plus importantes, il influe sur la croissance en termes de taille et de vitesse mais joue aussi un rôle crucial dans la qualité des bourgeons.

à lire aussi
L'agriculture du cannabis autorisée en Hollande

10. Récolter au bon moment

Récolter dès que l’on sent l’odeur et que l’on voit les bourgeons grossir est toujours très tentant, surtout si l’on considère tous les préparatifs et les efforts qui entrent dans le processus de croissance. Mais pour obtenir le rendement optimal, il faut être patient et choisir le bon moment. Bien sûr, il n’est pas non plus préférable d’attendre trop longtemps, car cela peut affecter la puissance.

Cultiver peut parfois être difficile, mais produire des bourgeons de qualité peut être une tâche encore plus ardue sans une base de connaissances adéquate. Si vous suivez ces 10 conseils, vous obtiendrez probablement des résultats positifs. Plus vous mettrez en pratique ce que vous avez retiré de cette liste, meilleurs seront vos rendements.

Tags : Agriculture/GrowautoproductionPermaculturePlantation