close
Légalisation

La DEA affirme qu’elle élargira la recherche sur le cannabis et mettra fin à des années de retard

Blog-Cannabis

L’agence affirme vouloir développer la recherche sur le cannabis et note que le CBD est désormais légal

Depuis des années, l’Université du Mississippi est la seule entité autorisée par le gouvernement fédéral américain à produire du cannabis pour la recherche. Des chercheurs se sont plaints au cours des dernières années que le cannabis produit dans ce pays n’était pas comparable au cannabis vendu dans les États où le cannabis médicale et récréatif est légalisé. Dans ces circonstances, la DEA a annoncé lundi qu’elle “irait de l’avant” et prendra les mesures nécessaires pour améliorer l’accès à la recherche.

Au cours des deux dernières années, le nombre total de personnes enregistrées par la DEA pour mener des recherches sur le cannabis a augmenté de plus de 40%. Avec l’essor récent des produits à base de cannabis et la légalisation des États américains, des chercheurs financés par le gouvernement fédéral ont réclamés devant la justice d’intervenir et d’obliger l’agence DEA à donner suite aux demandes des producteurs dans le but de fournir plus de produits à base de cannabis que l’université du Mississippi ne peut en fournir. Selon Reuters, l’agence a collecté 33 demandes mais n’avait pas encore traité l’une d’entre elles malgré le fait qu’une loi fédérale exige une réponse dans les 90 jours. L’un des demandeurs : le Scottsdale Research Institute, en Arizona, a tellement été frustré qu’il a demandé à un tribunal fédéral d’ordonner à la DEA et au procureur général de traiter sa demande. L’agence avait une date limite pour répondre à la plainte. 

à lire aussi
L'impact du cannabis sur la tension

La DEA autorisera davantage de producteurs à effectuer des recherches sur le cannabis

La DEA progresse dans le programme d’enregistrement de nouveaux producteurs pour des recherches autorisées par le gouvernement fédéral et travaillera avec d’autres agences fédérales concernées pour accélérer les prochaines étapes nécessaires. Nous soutiendrons des recherches supplémentaires sur le cannabis et ses composants et nous pensons que l’enregistrement d’un plus grand nombre de producteurs permettra aux chercheurs d’avoir accès à une plus grande variété pour l’étude.

Dans l’intervalle, la DEA a saisi l’occasion pour souligner que certains produits à base de CBD sont désormais légaux et n’ont plus besoin de l’autorisation de la DEA pour la culture ou la fabrication. Ainsi «L’inscription n’est pas nécessaire pour cultiver ou faire des recherches».

Cette confirmation est nouvelle pour l’industrie du CBD, qui a récemment explosé. Toutefois, tous fabricants faisant des allégations de santé sur les produits contenant du CBD feront l’objet d’un examen minutieux de la part de la Food and Drug Administration (fda).Cependant, les lois et restrictions de chaque État peuvent s’appliquer.

Tags : DEALoiRecherche