close
Santé

Fumer et boire réduit de 55% les risques de maladies du foie.

Blog-Cannabis

Selon une étude, les gros buveurs d’alcool qui fument aussi de la weed “peuvent réduire jusqu’à 55% leurs chances de développer des maladies du foie mortelles telles que la cirrhose”

Pour ceux qui boivent et consomment de la weed, les chances de développer des pathologies graves du foie sont réduites, y compris la cirrhose et le cancer. Le cannabis est doté de propriétés anti-inflammatoires et ses composés font actuellement l’objet de centaines d’études.

Une étude sur 320 000 personnes

Cependant, les scientifiques précisent qu’ils ne sont pas sûrs de savoir pourquoi le cannabis est bénéfique pour le foie en combinaison avec l’alcool. L’étude a été menée par le Dr Adeyinka Charles Adejumo du North Shore Medical Center, Massachusetts.

Sur les 320000 personnes étudiées qui avaient des antécédents d’abus d’alcool, 90% n’avaient jamais fumé de cannabis. Environ 8 % d’entre eux fumaient de temps à autre et 2% en dépendaient, ce qui signifie qu’ils ressentaient des symptômes de sevrage lorsqu’ils ne prenaient pas le médicament.

Cirrhose: quand l’alcool détruit le foie

Les fumeurs dépendants et non dépendants présentaient un risque de stéatose alcoolique, ou ” maladie du foie gras “, de 45 % inférieur. Le risque de cirrhose – cicatrisation du foie pouvant entraîner une insuffisance hépatique – était de 55 % inférieur. Les risques de stéatohépatite, un type de maladie hépatique grasse, étaient également inférieurs de 43 %. De plus, les risques de carcinome hépatocellulaire (CHC) – la forme la plus courante de cancer du foie – étaient 38 % moins élevés.

à lire aussi
Les 8 munchies plus aimés d'Amsterdam

Les utilisateurs dépendants avaient moins de chances que les utilisateurs non dépendants de contracter une maladie du foie en général, selon les chercheurs.

Ils ont écrit dans la revue Liver International : “Bien que le cannabis ait démontré des propriétés anti-inflammatoires, son utilisation combinée avec l’alcool et le développement de maladies du foie reste incertaine”.

Des travaux antérieurs de la même équipe, portant sur cinq millions de personnes qui ne surconsommaient pas d’alcool, ont révélé des taux plus faibles d’hépatopathie grasse non alcoolique (MGAPA) chez les fumeurs de cannabis.

Le cannabis contre le gras dans le foie

L’équipe a noté que les récepteurs dans le corps qui répondent aux composés du cannabis ont la capacité de supprimer la collecte de graisse sur le foie, le protégeant ainsi de la maladie. Des recherches antérieures ont déjà révélé que les récepteurs cannabinoïdes dans le foie sont des cibles potentielles pour le traitement des maladies du foie.

Toutefois, aucune des deux études ne permet de déterminer clairement quelle partie de la plante de cannabis peut être protectrice.

à lire aussi
Le suppositoire au cannabis

Le Dr Terence Bukong, de l’Université du Massachusetts, co-auteur de la recherche, a déclaré à Healthline : “Nos études n’ont pas pu déterminer quelles souches de cannabis étaient utilisées. Nous n’avons donc pas pu déterminer la teneur en cannabinoïdes de ce que chaque individu a ingéré. Nous n’avons pas pu déterminer la posologie ou les modes d’utilisation, bien que ce soit très probablement le tabagisme.”

Le tétrahydrocannabinol (THC) est le composé psychoactif qui crée un ” high “. Mais il y a des centaines d’autres composés dans les plantes de cannabis.

Le cannabidiol (CBD) est censé aider à réduire l’anxiété et l’inflammation et a pris d’assaut le marché de la santé.

Mais en dépit de promesses, il est peu probable que les experts conseillent de commencer à fumer du cannabis si un patient est atteint d’un trouble lié à l’alcool.

Certaines études suggèrent que les patients qui essaient de se remettre plus rapidement d’une gueule de bois fument aussi de la weed.

Le Dr Bukong a déclaré : ” Mon groupe de recherche travaille actuellement à découvrir quels cannabinoïdes ou formulations de cannabinoïdes apporteront les meilleurs bénéfices thérapeutiques pour des maladies spécifiques du foie “.

Tags : AlcoolConsommationWeed