close
Légalisation

Snoop Dogg demande une “clause pour les minorités” dans la législation

Blog-Cannabis

Snoop Dogg aimerait que les législateurs envisagent une “clause pour les minorités” alors que la légalisation de la weed s’étend.

Le sommet REVOLT s’est tenu à Los Angeles du 25 au 27 octobre, après le succès de la conférence à Atlanta six semaines auparavant. Présentée par AT & T, la conférence a eu lieu à The Magic Box, dans le centre-ville de Los Angeles. Elle a présenté des dizaines de panneaux et de performances, mettant en scène des personnalités du hip-hop telles que Snoop Dogg , Killer Mike, Vince Staples , Master P et le fondateur de Revolt Media, Sean “ P. Diddy Combs », vêtu d’un maillot Crenshaw en signe de respect pour la côte ouest.

“Je pense qu’il devrait y avoir une sorte de clause, comme c’est le cas dans le sport pour la NBA et la NFL, où l’on établit certaines règles selon lesquelles les minorités doivent obtenir la première place”, a déclaré le rappeur de 48 ans, lors d’un récent panel du Revolt Summit à Los Angeles.

“Ainsi il faudrait qu’une personne de couleur ou quelqu’un d’une communauté minoritaire soit prioritaire, puis les autres en*****s qui ont de l’argent pourraient passer à l’action. Parce que ça ne devrait pas se baser sur le manque d’argent.”

Une inégalité persistante

Les propos de Snoop soulignent l’importante inégalité dans l’industrie du cannabis légale. Elle est dominée par les Blancs des classes moyennes et supérieures alors que les minorités des classes inférieures subissent le gros des poursuites liées à la marijuana. Il existe une crainte que la bulle économique et financière de business du cannabis légale éclate avant que les minorités puissent développer leurs affaires dans ce secteur. Le Wall Street Journal a rapporté plus tôt ce mois-ci que “la fête est finie pour les compagnies de cannabis”, citant une chute de près de 40% des cours boursiers, “une série de rapports trimestriels décevants et un scepticisme croissant quant aux prévisions de croissance dans l’industrie”.

à lire aussi
Fox News souhaite la mort de Snoop Dogg et Bow Wow

Les racines du rap de LA étaient présentes aux nombreuses discussions sur la domination des puissances de la côte ouest telles que TDE, qui héberge Kendrick Lamar, SZA et Schoolboy Q., dirigé par Top Dawg, ce qui, selon Snoop, était une «meilleure version» de Death Row Records. Punch a ensuite tweeté qu’il était “humilié” par le compliment.

Un regard sur l’influence et l’impact du hip-hop dans les domaines de la technologie, de l’entreprenariat et du divertissement a également été exploré de multiples points de vue. Parmi les autres faits saillants, on peut citer l’enregistrement en direct de «State of the Culture», une conversation avec Master P et son fils Romeo, un panel de producteurs parmi les plus populaires d’aujourd’hui, notamment Murda Beatz, Hit-Boy et Sounwave, ainsi que la conversation entre Diddy et Staples.

Source: pagesix.com

Tags : CalifornieCélébritéLoiSnoop Dogg