close
Science

Le cannabis accélère t’il le rétablissement au Covid-19 ?

Augmentation de la résistance de l’hôte contre le coronavirus

Le chaos actuel est le résultat de la théorie de la médecine, qui ignore que la plupart des maladies se guérissent d’elles-mêmes. Notre capacité d’auto-guérison s’appelle la résistance de l’hôte. La médecine ignore et même déteste la résistance de l’hôte. Pourtant, cet attribut de la vie est le facteur clé de la guérison de l’infection par le coronavirus. Selon une étude menée par le Professeur Gershom Zajicek de l’université hébraïque de Jérusalem (la même université que le Professeur Mechoulam), le cannabis indica est antivirale et inhibe la prolifération cellulaire.

La résistance de l’hôte est notre capacité à résister aux menaces qui provoquent la maladie. Hippocrate l’appelait Vis medicatrix naturae. littéralement “le pouvoir de guérison de la nature” Élan vital (force vitale) par Henri Bergson QI (Chi) par la culture traditionnelle chinoise. Il est actuellement connu sous le nom de maladie auto-guérisseuse. Dès le début de l’infection par le coronavirus, la résistance de l’hôte a été activée.

Il est évident pour moi que la médecine n’a pas compris. J’ai donc téléchargé les chiffres publiés par l’OMS et je les ai analysés avec le logiciel Wolfram Mathematica.

Pr : Gershom Zajicek

Augmentation de la résistance de l’hôte contre le coronavirus Le chaos d’aujourd’hui est le résultat de la théorie de la médecine. Il ignore que la plupart des maladies sont auto-guérissantes. Notre capacité d’autoguérison est appelée résistance de l’hôte. La médecine ignore et n’aime même pas la résistance de l’hôte. Pourtant, cet attribut de la vie est le facteur clé dans la guérison de l’infection à coronavirus. 

Covid-19

Le syndrome respiratoire aigu sévère (SRAS) est une maladie respiratoire virale causée par le coronavirus du SRAS (SARS-CoV). En 2017, il n’existe aucun vaccin curatif ou protecteur contre le SRAS qui se soit avéré à la fois sûr et efficace chez l’homme. La guérison de l’infection par le coronavirus permet de prévenir le SRAS clinique . Une hypothèse scientifique indique que le cannabis indica (à forte teneur en CBD) accélère la guérison et les individus guéris n’infectent pas les autres. Essayons de comprendre en détail.

Tout est une course aux armements génétiques; les virus deviennent plus intelligents, tout comme nos programmes antivirus. Les codes génétiques (ensemble de règles de correspondance au message génétique) sont à la recherche de code indésirable, très similaires aux antivirus informatiques. Ces codes, sont transmis entre les plantes et les animaux via les ARNm (une copie transitoire d’une portion de l’ADN).

Pour faire le lien comparatif avec l’ADN du cannabis : chaque terpénoïde est comme un programme antivirus et de nouveaux programmes sont écrits chaque jour. Le cannabis est un maître dans la copie de code, c’est pourquoi il peut être médicinal avec les bons codes.

Les phytocannabinoïdes sont les cannabinoïdes naturels que l’on trouve dans la plante de cannabis. Les endocannabinoïdes sont des substances produites à l’intérieur du corps qui activent les récepteurs des cannabinoïdes.

Le cannabis indica active le système CRISPR-Cas

Les bactéries et les archées développent des mécanismes de défense et de régulation pour faire face à l’attaque des virus. L’un d’eux, appelé système CRISPR-Cas, présente deux caractéristiques nouvelles.

Toutes les cellules de l’organisme contiennent deux systèmes de protection antivirale, Ils ont pour rôle de défendre l’organisme des agents pathogènes tels les virus, bactéries, parasites et cellules tumorales. Les cellules du cannabis indica contiennent aussi ces deux systèmes de protection :
1. Endocannabinoïde
2. CRISPR 

Voici les dimension manquante de l’évolution : virus, la vie évolue au sein d’un essaim de virus. L’interaction entre la cellule et le virus a deux conséquences :

Lyse : lorsque le virus détourne le génome de la cellule afin de produire des virions. La cellule meurt. En biologie, la lyse est la destruction de la membrane plasmique de cellules eucaryotes ou bactéries par action d’un agent physique, chimique ou biologique et menant à la mort de la cellule. Les produits résultants sont des lysats.

Lysogenèse : lorsque la cellule détourne le génome du virus afin de se protéger contre lui et contre d’autres virus. La cellule vit. La lysogénie, ou cycle lysogénique, est l’une des deux voies de la reproduction virale, l’autre étant le cycle lytique.

Statistiques trompeuses sur les coronavirus

Le coronavirus ébranle l’économie mondiale. Son premier tremblement connu sous le nom d’épidémie de SRAS (syndrome respiratoire aigu sévère) en 2002 a été ressenti principalement en Chine. Récemment, il a de nouveau frappé, se répandant dans le monde entier, tout comme ses dégâts économiques. L’iatrogénèse (ou iatrogénie est l’ensemble des conséquences néfastes sur l’état de santé individuel ou collectif de tout acte ou mesure pratiqué ou prescrit par un professionnel de santé habilité et qui vise à préserver, améliorer ou rétablir la santé) est le résultat d’une fausse théorie de la maladie. La médecine ignore (n’aime pas) que la plupart des maladies s’auto-guérissent. La iatrogénèse fait référence à tout effet sur une personne, résultant de toute activité d’une ou plusieurs autres personnes agissant en tant que professionnels de la santé. La iatrogénèse a un impact sur l’économie. Au départ, il semblait que pour le marché boursier, cet impact était positif. Pas longtemps depuis que l’iatrogénèse entache la crise du covid-19. 

Le CBD inhiberait certain virus ?

Autre Hypothese, le Bornéol (ou Isoborneol) présente des propriétés antivirales. C’est un puissant inhibiteur du virus de l’herpès simplex de type 1. Il présente des propriétés antivirales importantes, et plus particulièrement lorsqu’il s’agit de protéger le corps du virus de l’hépatite C.

Plus de recherches sont nécessaires pour examiner les propriétés antivirales du cannabis. Il n’y a aucune preuve pour étayer l’affirmation selon laquelle le cannabis tue le coronavirus mais il y a aussi aucune preuve du contraire …

Toute reproduction, copie, transmission ou traduction de cette publication est interdite sans autorisation

Tags : ADNcoronavirusIndicaRechercheSouche